Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il était une fois en ELLEDRYN...

Il était une fois en ELLEDRYN...

Je suis une Histoire, et avec mon auteur, je vais essayer de vous démontrer qu'il y a une vie après la lecture...


Elledrÿn: création et destruction (partie3)

Publié par Raïzon Bérus sur 3 Avril 2011, 08:22am

Catégories : #Chroniques

  atlantide 2

 

C’est alors qu’un faisceau d’évènements concoururent pour amener Elledrÿn vers le Quatrième Remous : la montée en puissance d’un groupe d’Inventeurs qui avait eu accès à notre technologie, l’invocation de Créatures Magiques pour rechercher des Druides dans un autre monde, l’épuisement de l’énergie magique pour le compaciteur, l’intrusion d’Humains venant d’ailleurs et la découverte de la duplicité de l’un des nôtres.

Une bataille terrible s’engagea aux Mines de Kalang qui prit fin par la destruction de Nocta.

J’imagine encore le visage effaré des Terriens en découvrant la catastrophe. Depuis toujours, trois astres traversaient leur ciel : le Soleil, la Lune et Nocta. Et du jour au lendemain, leur monde changeait et une menace terrible planait au-dessus de leur tête.

Le rayon d’énergie phénoménal émis des Mines de Kalang, percuta le modeste satellite qui était, à ce moment là, dans la ligne de mire. Nocta explosa éparpillant dans l’espace des tonnes de roches. Ces fragments de toutes tailles, s’organisèrent sous l’action de la gravité terrestre et Nocta devint un sinistre serpent, ondoyant autour de la Terre. Nocta n’était plus ! Et aujourd’hui peu de légende évoque le deuxième satellite naturel de la Terre.

Pour nous qui étions sur la Lune, le temps était compté. Un dérèglement majeur nous obligeait à la quitter car bientôt elle deviendrait un astre mort. Plus aucune source d’énergie n’était disponible pour faire fonctionner le compaciteur. Nous avions quelques dizaines d’années devant nous mais le temps pressait. Nous devions rassembler l’ensemble de la population pour la faire embarquer sur notre vaisseau qui restait à réparer après des millénaires d’immobilité.

Le Zardragan nous avait permis de quitter notre planète au bord de la destruction, il servirait aux Humains pour regagner leur Terre.

Le Cinquième et dernier Remous d’Elledrÿn pouvait avoir lieu.

Nous réussîmes notre pari. Nos efforts conjugués à ceux des Humains et des Créatures Magiques portèrent leurs fruits. Les populations avaient traversé l’océan pour venir rejoindre le Zardragan. Bien sûr, il y eu de nombreuses péripéties mais le résultat était là. Une fois tout le monde à l’abri, le compaciteur fut déconnecté. La pesanteur chuta d’un coup et l’atmosphère s’échappa. Nous eûmes moins de mal que prévu à faire décoller notre gigantesque vaisseau mais il restait un danger de taille. L’énergie était au plus bas et la traversée des débris de Nocta qui gravitaient autour de la Terre exigeait des manœuvres précises. Dans tous les cas, nous nous attendions à un atterrissage d’urgence.

Gravement endommagé, le Zardragan put être guidé vers l’océan Atlantique, comme nous l’avions envisagé. Il ne coula pas et resta à flot pour devenir une immense île artificielle, comme sur Elledrÿn.

 

Certains se demanderont à juste titre pourquoi la faille spatiale ne fut pas utilisée pour fuir Elledrÿn. Deux problèmes se posèrent. Tout d’abord, la faille appelée Isthme avait été créée par Magie, elle ne permettaient pas à tous de l’emprunter. Mais surtout, l’Isthme était aussi une faille temporelle qui se dérégla pendant les turbulences des Ages Perdus. A l’heure du Quatrième Remous, 15000 ans séparait Elledrÿn de la Terre de part et d’autre de l’Isthme. D’un côté, la fin du paléolitique, et de l’autre la révolution technologique en pleine expansion. Cette solution fut un temps envisagé, mais les Humains du Troisième Millénaire n’étaient pas prêts à nous accueillir; elle fut rejetée par les gouvernements.

Une fois le Zardragan stabilisé au milieu de l’Atlantique, certains Humains voulurent regagner les terres où la civilisation de leurs ancêtres s’étaient développée. Grâce à notre technologie associée à celle des Inventeurs, ce fut chose facile. Tout restait à bâtir. Un monde vierge, ou presque, nous attendait. Nous restâmes sur notre île en compagnie de quelques Humains, dont beaucoup d’Inventeurs. Là, ils continuèrent à développer leurs connaissances, à poursuivre leurs expériences qui associaient notre savoir technique à leur connaissances de la Magie. Nous parcourûmes le monde en leur compagnie, essaimant ici ou là quelques inventions ou procédé nouveau. Ils furent appelés les Atlantes ou peut-être étaient-ce nous, je ne sais plus…

Le Zardragan devint l’Atlantide et l’essor technologique qui y régnait, rayonna sur toute la planète jusqu’au jour où la réalité nous rattrapa.

Commenter cet article

Valérie 20/04/2011 08:27


Héhé!
je vois que tu as enfin retrouver le chemin de ton blog avec cet article!
Je croyais que tu t'étais perdu dans qq abysses d'un autre monde oublié! Bon vent à tes projets...
Val :))


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents