Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il était une fois en ELLEDRYN...

Il était une fois en ELLEDRYN...

Je suis une Histoire, et avec mon auteur, je vais essayer de vous démontrer qu'il y a une vie après la lecture...


Elledrÿn: création et destruction (partie2)

Publié par Raïzon Bérus sur 13 Novembre 2010, 15:44pm

Catégories : #Chroniques

druides

Nous disposions d’un grand stock de graines que nous avons plantés après quelques manipulations génétiques pour qu’elles puissent s’adapter. Ce fut un succès ! De nombreuses plantes se développèrent en rejetant le précieux oxygène. Puis, quand ce fut possible, nous introduisîmes dans ce milieu une faune variée qui évolua tout naturellement.

Tout aurait pu continuer ainsi jusqu’à la fin des temps si une faille spatiale dont nous ignorions l’existence ne nous avait apporté des visiteurs : des Druides gaulois. Ceux-ci auraient péri à coup sûr sans notre intervention.

Après les avoir recueillis, ils nous apprîmes qu’ils étaient dans une grande détresse. Des envahisseurs menaçaient de les exterminer, la lutte était inégale. Afin de leur échapper, leurs Dieux les guidèrent jusqu’à cette faille. Les Druides souhaitaient conduire leur peuple ici, en Elledrÿn, mais les conditions actuelles ne permettaient pas aux Humains d’y vivre. Il y avait sur Elledrÿn autant d’oxygène que sur la plus haute montagne terrestre.

 De grands débats animèrent alors nos réunions car nous avions la technologie pour corriger cette situation.

-Que voulez qu’ils fassent en Elledrÿn ? Ils auront tôt fait de mourir, il n’y a pas assez d’air pour leur organisme.

-Nous pouvons faire en sorte que l’atmosphère soit équivalente à celle de la Terre.

-Pourquoi ferions nous cela ? Nous n’en tirerions aucun intérêt ?

-Ce n’est pas un problème d’intérêt mais un problème d’éthique. Nous nous sommes installés ici afin de continuer à vivre. Pourquoi les Humains ne pourraient-il en faire autant ? Avez-vous déjà oublié d’où nous venons ? L’égoïsme s’est-il déjà emparé de nous ?

-De toute façon, si c’est techniquement possible d’accueillir des Humains, c’est aussi terriblement dangereux.

-De quoi parles-tu ?

-Que savons-nous de leurs motivations profondes ? Ne vont-ils pas amener ici le virus de la violence et de la guerre.

-C’est possible ! Mais avons-nous réellement le choix ? Elledrÿn leur était destinée. Tôt ou tard ! Nous avons profité de ce monde pendant un temps, et maintenant il est temps de payer.

Une décision fut donc prise avec mon appui : nous acceptions de remodeler la Lune pour favoriser l’accueil des exilés.

Avant tout, il fallait reprogrammer le Compaciteur, l’appareil qui était chargé d’augmenter la gravité de la Lune. Il devait tourner à plein régime pour assurer une atmosphère viable et la consommation d’énergie allait monter en flèche. Nous avons expliqué ce problème aux Druides, qu’une fois l’énergie épuisée, il ne pourrait plus y avoir de maintien de l’atmosphère. Ils répondirent alors qu’ils feraient tout pour que l’Equilibre d’Elledrÿn soit maintenue.

Ce fut alors le début du Premier Remous. Les Hommes prirent possession d’Elledrÿn et nous nous retirâmes sur Zardragan, au pôle nord, qui devint l’un des trois grands continents avec Ynys et Törnatt. Notre vaisseau était maintenant une vaste île entourée de glace et peu d’Humains se souvinrent de nous quand vint le Second Remous.

Nous eûmes des problèmes techniques avec le compaciteur liés à l’énorme demande d’énergie. Les chutes de tension devinrent fréquentes, entraînant de grands bouleversements pour les Humains. Ils étaient victimes de baisses de la gravité lunaire qui faisait paraître tout plus léger. Mais il y avait plus grave… Les dysfonctionnements du compaciteur firent apparaître aussi des distorsions temporelles qui accéléraient ou ralentissaient le temps de façon aléatoire. Ce fût la période la plus noire des Humains d’Elledrÿn : ils l’appelèrent les Ages Perdus, période qui dura un temps indéfinissable.

Profitant de la confusion, une classe d’Humains, les Mages, voulurent disputer le pouvoir aux Druides. Mais ces derniers eurent d’autres priorités car il était temps pour eux d’intervenir afin d’éviter la destruction d’Elledrÿn.

L’un de nos scientifiques réussit à convertir l’énergie magique des Druides en énergie utilisable par le compaciteur. Le procédé n’était pas complètement au point mais la situation devenait urgente.

Nous avons informé les Druides, et fidèles à la parole donnée des siècles auparavant, ils quittèrent les Hommes pour venir sur le Zardragan. Cela marqua le Troisième Remous avec le retour à la gravité normale et la victoire des Mages sur le continent d’Ynys. Une folie destructrice avait animée les Détenteurs de la Magie en quête de pouvoir et le virus que nous redoutions tant s’était propagé aussitôt après le départ des Druides. Nous n’avions plus de contact fiable, nous décidâmes de ne plus entrer en relation avec les Humains.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents