Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il était une fois en ELLEDRYN...

Il était une fois en ELLEDRYN...

Je suis une Histoire, et avec mon auteur, je vais essayer de vous démontrer qu'il y a une vie après la lecture...


Elledrÿn: création et destruction (partie1)

Publié par Raïzon Bérus sur 22 Septembre 2010, 12:43pm

Catégories : #Chroniques

 

zardragan

Je suis au crépuscule de ma vie, et je ne sais toujours pas si les choix que j’ai fait pour mon peuple et pour l’Humanité étaient les bons.

La Terre vient de connaître l’un de ses plus grands cataclysmes, et tous nos efforts passés, notre
mémoire ne parviendront peut-être pas jusqu’à vous.

Mon histoire commença il y a des millénaires, à des années lumières de la Terre quelque part dans la nébuleuse d’Orion. Ma planète n’était plus que ruines, et les guerres commencaient à se répandre dans les systèmes solaires les plus proches. La voie de la diplomatie était une impasse et la destruction semblait être l’aboutissement inévitable à des siècles de différents. Ne voulant plus cautionner les folies qui se multipliaient, nous fûmes nombreux à renier
notre peuple. Notre mouvement prit de l’ampleur mais les exactions commencèrent pour faire taire notre voix. La fuite devenait la seule possibilité pour les partisans de la paix. Nous choisîmes l’exil volontaire et nous réussîmes
à quitter notre monde à bord d’un gigantesque vaisseau spatial : le Zardragan.
Là, commença le Temps de l’Errance. Le Zardragan nous permettait d’être totalement autonomes pendant des siècles. Il fallait s’éloigner le plus loin possible, se faire oublier. Les premières années furent les plus dangereuses car des vaisseaux de guerre avaient été envoyés pour nous détruire, mais plus nous nous éloignions, moins nous subissions d’agressions.

Un jour, nous apprîmes que notre système solaire s’était volatilisé. Les belligérants avaient trouvé la solution ultime à tous leurs problèmes : l’autodestruction.
Nous étions les derniers représentants de notre race, sans monde et sans espoir de retour.

Nous avons donc erré pendant des siècles et des siècles pour arriver un jour au voisinage du système solaire.

Aprés tout ce temps à sillonner l’univers, le Zardragan ressemblait plus à un tas de ferraille qu’à un fier vaisseau
de notre gloire passée.

Malgré notre grande espérance de vie, nous n’étions plus que quelques centaines quand nous atterrîmes sur la Lune. Nous avons pris cette décision malgré la présence sur Terre d’une race en devenir. Nous avions calculé que leur technologie ne permettrait pas de venir juqu’à nous avant des millénaires. De plus, la Lune était inhabitée et une faible atmosphère nous garantissait une possibilité d’installation.
Nous nous installâmes et entreprîmes de densifier l’atmosphère. Les équipements du Zardragan nous permettaient d’augmenter la force de gravité de la Lune, ainsi, l’atmosphère pouvait s’épaissir peu à peu. Beaucoup moins que
sur Terre, mais suffisamment pour nous.
Après l’avoir façonné à notre convenance, nous apprîmes que votre Lune se faisait aussi appeler Elledrÿn.

Nous devînmes alors les Elladriens.

Commenter cet article

Valérie 04/10/2010 13:48


D'accord, d'accord... tout s'explique!...
sympathique texte: on plonge directement dans l'ambiance!...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents