Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il était une fois en ELLEDRYN...

Il était une fois en ELLEDRYN...

Je suis une Histoire, et avec mon auteur, je vais essayer de vous démontrer qu'il y a une vie après la lecture...


Tonnerre le géant (la fin...)

Publié par Raïzon Bérus sur 17 Mars 2012, 09:16am

Catégories : #Origines

miroir-tignasse.jpgEt voilà...

Vous pouvez bondir de joie, embrasser vos voisins, crier de joie ou de bonheur car votre attente est enfin récompensée.

Voici la fin de la traduction de ce mystérieux texte.

Après vous, je vous en prie...

 

Pièce après pièce, Tonnerre allait reprendre ce qui avait été dérobé.

Nous fûmes obligés de nous terrer, d’investir les grottes et les cavernes, de disparaître de la surface de notre monde. Nous nourrissons depuis une hargne féroce envers les Gnomes. Mais dans sa rage, et de sa hauteur, Tonnerre ne faisait pas de différence entre les différents membres du Petit Peuple, les Lutins, les Farfadets, les Gannoïs, les elfes et bien sûr les Gnomes devaient se cacher également.

Malgré toutes ses tromperies, le danger se rapprochait inéxorablement de Graut Arhin car ce que le Gnome n’avait pas prévu, c’est que l’or du Géant avait une odeur et que son flair était prodigieux.

Après quelques semaines, Tonnerre n’avait repris que quelques pièces de son trésor. Pièces que le gnome avait dépensé pour les besoins de sa fuite ; là, un repas, là une monture.

Les marchands étaient ravis de la transaction jusqu’au moment où Tonnerre arrivait et reprenait sa pièce. Considérés comme des receleurs par le Géant, leur sort était scellé dans la poêle et le saindoux.

Si Graut avait jusque là échappé à une fin funeste, c’est uniquement grâce à sa fourberie et son ouïe fort développées. En effet, il pouvait percevoir les pas du Géant bien avant qu’il ne soit là et que la terre ne tremble. Il avait donc toujours un temps d’avance.

Un jour, l’un des nôtres, n’y tenant plus, décida d’entraîner six d’entre nous dans une expédition punitive et j’en fus. Il nous expliqua qu’il fallait faire en sorte que le Gnome perde l’ouïe. Ainsi, il perdrait l’avantage sur Tonnerre.

Nous sommes allés demander conseil à une jeune fille qui faisait ses débuts en sorcellerie, ses tarifs n’étaient pas encore prohibitifs.

Elle nous demanda pour prix de sa potion, un miroir aux propriétés magiques que nous allâmes quérir dans des contrées lointaines.

Une fois l’objet rapporté, elle trempa une botte de persil dans sa mixture en Chantant une formule magique.

 

Herbe de vie

Substitue en coton

Tous les bruits tous les sons

Que l’oreille a cueilli

 

Elle nous dit qu’une seule bouchée de cette herbe suffisait à rendre sourd n’importe qui. Nous la remerciâmes et elle nous rendit même le cadre du miroir en guise de monnaie. Je faisais remarquer que cela allait nous encombrer mais bon, je n’étais pas le seul à décider.

A la première occasion, nous pûmes glisser dans le repas de Graut le persil ensorcellé. Ce n’est qu’au matin qu’il se rendit compte de son handicap quant il fût réveillé par un tremblement de terre. Tonnerre arrivait aux portes de l’auberge.

Le Gnome manqua de peu de se faire engloutir et dut abandonner son butin. En retrouvant son bien, Tonnerre sauta de joie, finissant d’écrouler autour de lui les quelques maisons déjà bien amochées. Mais sa vengeance n’était pas assouvie. Il avait pu voir son voleur et voulait lui faire payer la mauvaise blague.

Graut Arhin était aux abois, il devait trouver une astuce pour ne pas finir son existence sous les pas où dans le ventre d’un Géant. Il devait compenser son manque d’audition par autre chose...

Et le fourbe Gnome trouva dans le fond de ses poches les quelques sous lui permettant d’acheter deux pierres de lumière. Elles avaient la particularité d’émettre un éclair de lumière lorsqu’elles sont soumises à une forte pression ou à un grand choc.

Il réussit à en fixer une sous chaque pied du Géant pendant son sommeil.

Quand Tonnerre posa le pied par terre, un éclair l’éblouit, puis un autre et ceci à chaque pas qu’il faisait. Donc, non seulement Graut pouvait le voir arriver de très loin, mais en plus, la lumière empêchait le Géant de voir correctement. Mais son flair demeurait.

Le Gnome avait trouvé une parade, mais sa fuite n’eut pas de fin car il n’y a pas plus têtu et revenchard qu’un Géant.

A ce jour, Graut court toujours, réussissant à s’échapper de justesse grâce à l’éclair arrivant toujours avant Tonnerre.

On dit que le jour où les pierres de lumière seront usées, ce sera la fin de cette interminable course-poursuite. Mais je ne parierai pas dessus. Ce jour-là, peut-être que le Petit Peuple reviendra à la surface.

 

Grinch Euth,

Nain des Cavernes de Diamant.

 

Comment ne pas sourire de l'incongruité de notre existence après la lecture de ce récit qui résonne comme une évidence??

Voilà des millénaires que l'on veut nous faire croire que "l'argent n'a pas d'odeur"!

Et là? Hein? ... Il n'y a rien à ajouter, je pense!

Cela prouve encore que l'on essaye de nous cacher la vérité depuis toujours.

Mais ne soyons pas trop aigri et ne retenons que la prouesse du conteur qui d'après mes sources n'était pas capable d'aligner deux phrases consécutives grammaticalement correct?

Bien sûr, je me suis appliqué à gommer ces imperfections pour que ce célèbre nain ne deviennent pas la cible des moqueries du Petit Peuple quand il reviendra parmi nous.

Quand?

L'histoire ne le dit pas mais peut-être que votre imagination... 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents